Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

PartenairesSorbonne UniversitésUPMCINSERMCNRS
accès rapides, services personnalisés
Rechercher
Centre d'Immunologie et des Maladies Infectieuses
UPMC UMRS CR7 - Inserm U1135 - CNRS ERL 8255

Les chimiokines dans les pathologies inflammatoires - C. Combadière et P. Deterre

Membres de l'équipe

Programme de recherche

L’inflammation est une réaction immunitaire commune à de nombreuses pathologies humaines. L’une de ces principales caractéristiques est le déploiement de cellules immunitaires au niveau du site lésionnel. Nos travaux portent sur les mécanismes modulant cette redistribution. Leur enjeu à long terme est l'identification de molécules susceptibles de bloquer spécifiquement la redistribution des sous-populations cellulaires induisant les processus pathogéniques tout en maintenant intacte les processus de migration et d'activation des leucocytes responsables de l’immunité protective.

Les chimiokines (CK) sont des médiateurs de l’inflammation et de l’immunité qui permettent non seulement une migration rapide et coordonnée des leucocytes en réponse à des signaux de dangers mais aussi contrôlent diverses fonctions cellulaires immunitaires. Les CK et leurs récepteurs (CKR) sont cruciaux dans la réponse inflammatoire et sont ainsi des cibles prioritaires pour l’industrie pharmaceutique.

Notre programme de recherche vise à établir les preuves que les thérapies basées sur les CK constituent une excellente stratégie pour les traitements des maladies inflammatoires. Notre démarche s’appuie sur quatre axes de travail :

  1. l’analyse des relations structures/fonctions des CK et CKR inflammatoires,
  2. des études ex vivo qui déterminent  les rôles des CK/CKR sur des sous-populations leucocytaires dans les pathologies humaines,
  3. des études in vivo qui analysent les rôles des CK/CKR dans des modèles murins de pathologies inflammatoires, et
  4. le développement d’outils thérapeutiques basés sur les structures des CK/CKR et leurs intéractions.

Ce programme de recherche s’inscrit dans une démarche allant de l’analyse moléculaire à la valorisation de nouveaux outils thérapeutiques en démontrant la pertinence des traitements chimiokiniques dans des modèles murins précliniques. Il s’appuie sur la découverte de petits peptides antagonistes qui ont déjà démontré leurs fortes capacités à limiter l’infiltration monocytaire dans différents organes.

Expertise technique de l'équipe

  • Cytométrie de flux de la réponse immunitaire adaptative et innée
  • Modèles murins inflammatoires
  • Voies de transduction des GPCRs (FRET, FRAPP, biosenseurs)
  • Imagerie in vivo chez l’animal par microscopie multiphoton
  • Adhésion cellulaire statique et en flux

Réalisations représentatives

  • Caractérisation du rôle des RCK dans l’athérosclérose, l’infection VIH, les cancers et la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).
  • Identification de marqueurs de susceptibilité génétique à l’infection VIH, à l’athérosclérose, aux cancers et à la DMLA.
  • Développement d’antagonistes des RCK CCR2 et CX3CR1
  • Démonstration du caractère oligomérique de CX3CL1 et de CX3CR1

Financement contractuel

  • 2012-2016 : ANR  Chemokpain
  • 2015-2019 : ANR  CMOS
  • 2010-2015 : FP7  Endostem
  • 2013-2016 : FP7 RAID
  • 2014-2016 Programme Hospitalier de recherche Clinique PHRC Solitox

Publications (Format PDF):

(2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013)

23/10/17

Traductions :

Contact

cimi-paris @ upmc.fr

A voir

Mots clefs

Immunologie, Inflammation, monocyte, Chimiokine, migration, adhesion, signalisation

Domaine d'application

Maladies infectieuses, maladies inflammatoires, Maladies cardiovasculaires, maladies neurodégénératives, cancers