Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

PartenairesSorbonne UniversitésUPMCINSERM
accès rapides, services personnalisés
Rechercher
Centre d'Immunologie et des Maladies Infectieuses
UPMC UMRS CR7 - Inserm U1135 - CNRS ERL 8255

Biologie et Immunologie de l'infection hépatique du paludisme - O. Silvie

Membres de l'équipe

Programme de recherche

Nos travaux visent à mieux comprendre les stades pré-érythrocytaires du paludisme, et plus particulièrement les mécanismes d’entrée des sporozoïtes et leur développement intracellulaire dans le foie. Les sporozoïtes de Plasmodium sont transmis par piqûre de moustique et infectent les hépatocytes, où ils se développent au sein d’une vacuole parasitophore pour former des milliers de mérozoïtes pathogènes.

Nous avons identifié plusieurs voies utilisées par les sporozoïtes pour entrer dans les hépatocytes. En combinant des approches génétiques, biochimiques, d’imagerie et de biologie structurale, nous étudions le rôle de facteurs parasitaires et cellulaires dans la formation de la vacuole parasitophore, et notamment comment des ligands parasitaires contribuent à l’utilisation différentielle de certaines voies d’entrée.

Nous nous intéressons aussi à la régulation de l’expression des gènes parasitaires aux phases pré-érythrocytaires de l’infection. Dans ce contexte, nous étudions l’impact de la régulation spatio-temporelle de l’expression des antigènes sur l’induction de réponses immunitaires protectrices contre l’infection du foie par Plasmodium.

Nos objectifs à long terme sont d’améliorer nos connaissances des mécanismes d’entrée et de développement du parasite dans le foie, afin de développer de nouvelles stratégies vaccinales ciblant la phase hépatique du paludisme.

Expertise technique de l'équipe

Étude des stades pré-érythrocytaires de Plasmodium, manipulation génétique du parasite, interférence à ARN, biochimie, spectrométrie de masse, biologie structurale.

Réalisations représentatives

  • Première identification d’un facteur d’hôte nécessaire à l’entrée de Plasmodium dans les hépatocytes
  • Identification par génétique inverse de facteurs parasitaires impliqués dans le développement des sporozoïtes de Plasmodium
  • Mise à jour de mécanismes de régulation post-transcriptionnelle chez les sporozoïtes de Plasmodium
  • Développement de nouvelles approches vaccinales contre le paludisme utilisant des parasites vivants atténués
  • Mise au point d’une nouvelle méthode pour la sélection rapide de parasites génétiquement modifiés

Financement contractuel

Académique:

  • 2012-2020 ANR  LabEx ParaFrap
  • 2012-2015 : Région Ile de France DIM Malinf
  • 2012-1016 FP7  CIG Marie Curie Actions
  • 2012-2016 FP7  Collaborative Project, PathCO consortium
  • 2010-2013 ANR  Retour Post-docs, Projet MaLI

Publications (Format PDF):

(2016 - 2015 - 2014 - 2013)

05/04/17

Traductions :

    Contact

    cimi-paris @ upmc.fr

    A voir

    Mots clefs

    Paludisme, Plasmodium, hépatocyte, stades pré-érythrocytaires, génétique expérimentale, immunité, biologie structurale.

    Domaine d'application

    Vaccins anti-paludiques ciblant l’entrée du parasite ou son développement dans le foie.