Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
Centre d'Immunologie et des Maladies Infectieuses
UPMC UMRS CR7 - Inserm U1135 - CNRS ERL 8255

Séminaire du 05/07/17 - Mathieu Angin

13h, Salle 616 Bât "91"

Mathieu Angin, Groupe "Réservoirs et contrôle viral - HIV, inflammation et persistance", Département de Virologie, Institut Pasteur

Titre : "The pursuit of an efficient CD8 T cell response against HIV"

Invitant : V. Appay

Dr. Mathieu Angin a reçu son doctorat en Immunologie en 2008 de l’Université de Nantes (France). Ses travaux ont été réalisés au Centre de Recherche en Transplantation et Immunologie sur l’induction de la tolérance en transplantation via le blocage de la costimulation des lymphocytes T sous la supervision du Dr. Brigitte Le Mauff. En 2009, il a rejoint le groupe du Dr. Marylyn Addo au Ragon Institute of MGH, MIT and Harvard à Boston (USA) en tant que chercheur post-doctoral pour étudier le rôle des lymphocytes T régulateurs dans le contexte du HIV-1.

En 2014, il est retourné en France en tant que chercheur post-doctoral à l’Institut Pasteur dans le laboratoire du Dr. Asier Saez-Cirion pour travailler sur la caractérisation du profil d’expression génique des lymphocytes T CD8+ spécifiques pour le VIH-1 chez les contrôleurs du VIH-1 avec l’aide de l’ANRS. Grâce à une bourse Marie Skłodowska-Curie de la Commission Européenne et au soutien de SIDACTION, il travaille actuellement sur le rôle du métabolisme dans le contrôle du VIH par les lymphocytes T CD8+. Comprendre les mécanismes liés à une réponse T CD8+ efficace face au virus pourrait conduire au développement de nouveaux outils pharmacologiques permettant d’induire une réponse de type «contrôleur» chez les patients infectés ne contrôlant par naturellement le virus.

Abstract:

HIV controllers (HIC) are a rare group of HIV-infected individuals who naturally control viral replication without antiretroviral therapy. Our group showed that HIV control is usually associated with a strong capacity of HIV-specific CD8+ T cells to eliminate infected autologous CD4+ T cells ex vivo (1). HIV-2 infection is characterized by a larger proportion of slow or non-progressors toward AIDS. We demonstrated that HIV-2 controllers also possess CD8+ T cells with a strong capacity to suppress HIV-2 infection, an ability that likely depends on the preservation of host immune resources (2). HIV-specific CD8 T cells from HIV-controllers are highly potent; however the characteristics of the cells responsible for this high functionality remain largely unknown. Our single cell gene expression study shows that cells from controllers and non-controllers have distinct transcriptional signatures. HIC upregulate genes linked to effector function and survival when non-controllers upregulate genes associated with proliferation, glycolysis and exhaustion. Functional analyses show that HIV-specific CD8 T cells from HIC are partially dependent on glucose and mitochondrial activity, while non-controllers are mostly dependent on glucose. Our data hint to a metabolic profile compatible with better cell survival and potential to develop anti-HIV effector function under metabolic stress conditions.

27/06/17

Traductions :